Skip to content

Contrat de destination : Bordeaux reconnu comme destination touristique exceptionnelle de France

The Telegraph a dévoilé cette semaine son top 12 des villes à visiter absolument en 2016. Tout comme The Guardian et The New York Times, le journal britannique a placé Bordeaux dans sa liste des voyages incontournables de l’année.

La capitale girondine – classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis une dizaine d’années déjà et ayant récemment remporté le titre de European Best Destination 2015 – a encore tout pour plaire en 2016 ! Il faut dire que 2016 sera, d’un point de vue touristique, une année particulièrement ambitieuse pour le bordelais : ouverture tant attendue de la Cité du Vin, l’Euro 2016, découverte des restaurants fraîchement inaugurés de Gordon Ramsay, Joël Robuchon et Philippe Etchebest, sans oublier le lancement des six Routes du Vin de Bordeaux au printemps dont les objectifs s’inscrivent parfaitement dans le cadre du « Contrat de Destination » de Bordeaux.

Le « Contrat de Destination » ???

Le « Contrat de Destination », souvenez-vous, a été signé une première fois en décembre 2014, lors d’une cérémonie au Quai d’Orsay, qui réunissait les onze premières destinations françaises retenues en tant que destinations emblématiques et représentatives de la richesse et de la diversité du territoire français en matière de patrimoine, d’œnotourisme et gastronomie, de montagne et ressourcement ou bien de sport et détente. Onze dossiers retenus sur quarante déposés : 1) Bordeaux et 2) la Bourgogne pour l’œnotourisme, 3) Biarritz comme destination « golf », 4) l’Auvergne pour le thermalisme et la santé, 5) Paris-Île-de-France/Normandie comme destination de l’impressionnisme, 6) la baie du Mont Saint-Michel pour son patrimoine culturel et naturel, 7) Lyon et 8) le Val de Loire pour la gastronomie, 9) les Alpes avec sa Traversée, 10) les montagnes du Jura et 11) le massif des Vosges pour ses stations familiales.

Ce « Contrat de Destination » a été signé une seconde fois, en avril 2015 à Bordeaux, dans les salons de l’Hôtel de Ville, par Alain Juppé – Maire de ville de Bordeaux et Président de Bordeaux Métropole – et Laurent Fabius – actuel Ministre des Affaires Etrangères et du Développement International, reconnaissant ainsi officiellement Bordeaux (la ville, son vignoble et l’Estuaire de la Gironde) comme « destination touristique exceptionnelle de France », grâce à des sites prestigieux tels que la métropole comptant plus de 350 édifices classés ou inscrits aux Monuments Historiques et dont le Port de la Lune est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 2007, le littoral Atlantique, l’Estuaire de la Gironde (le plus vaste estuaire sauvage d’Europe), la Presqu’île du Médoc, le Bassin d’Arcachon, la Dune du Pyla, la citadelle de Blaye et le Verrou Vauban, sans oublier le plus célèbre vignoble du monde !

© Bordeaux Tourisme & Congrès

Le « Contrat de Destination » est un outil de développement touristique qui répond à la nécessité de mieux structurer l’offre touristique français et qui fédère tous les acteurs autour d’une même marque de territoire, forte et lisible sur le plan international.

Nouvel outil de politique touristique, le « Contrat de Destination » vise à rendre visible, notamment auprès des clientèles étrangères, des destinations se distinguant par la richesse et la qualité de leur offre. Ce dispositif contractuel repose sur la définition d’une stratégie commune et la mise en œuvre de moyens partagés dans le cadre d’un partenariat public/privé concourant à promouvoir cette destination et à favoriser des retombées économiques sur le territoire. – Veille Info Tourisme

Porté par l’Office de Tourisme de Bordeaux, parrainé par les plus hautes personnalités politiques locales (Alain Juppé, Pascale Got, Philippe Plisson, Alain Anziani…) et construit en étroite collaboration avec la plupart des structures et entités locales qui œuvrent, en matière de tourisme, au rayonnement de la marque « Bordeaux » à l’international (Région Aquitaine, Comité Régional du Tourisme d’Aquitaine, Conseil Général de la Gironde, Aéroport de Bordeaux-mérignac, la Cité du Vin, le CIVB, la ville de Bordeaux et la CUB, etc…), le projet « Destination Bordeaux » s’est très vite imposé parmi les autres candidatures, grâce à trois axes stratégiques forts reflétant les atouts touristiques de Bordeaux et de sa région : l’œnotourisme, le tourisme fluvial et le patrimoine naturels et culturels.

Dans le cadre de ce projet, un budget de 500 000 euros sur trois ans a été mis en place pour promouvoir la marque « Bordeaux » autour de ces trois thématiques.

© Bordeaux Tourisme & Congrès

Premier pays touristique du monde en termes de fréquentation, deuxième en termes d’attractivité et de compétitivité dans le domaine du tourisme (juste derrière l’Espagne) et seulement quatrième en termes de revenus touristiques, la France souhaite, par ces « Contrats de Destination », exploiter pleinement le potentiel touristique du territoire en faisant émerger ou en consolidant des destinations fortes, et ainsi faire connaître la diversité des destinations françaises (en matière de culture, gastronomie et paysages) auprès des touristes internationaux, notamment d’Amérique, d’Asie et d’Afrique.

Classé quatrième ville touristique de France avec 6 millions de touristes en 2015 (chiffre record) et nommé Best European Destination 2015, Bordeaux est reconnue pour son dynamisme économique, touristique et culturel et est aujourd’hui une marque structurante de la « destination France ».

 Photo à la une : © Jean Poutge

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.