Skip to content

2015, l’année record pour le tourisme à Bordeaux

Bordeaux, élue European Best Destination l’année dernière, a battu tous les records en termes de fréquentation touristique en 2015. L’Office de Tourisme de Bordeaux vient de présenter les chiffres-clés de cette année touristique marquée par une nette augmentation de la fréquentation et d’importantes retombées économiques sur la Métropole.

Selon le cabinet d’étude spécialisé Protourisme, plus de 6 millions d’excursionnistes et de touristes d’agrément ont visité en 2015 la ville de Bordeaux et son agglomération (contre 5,8 millions en 2014 et à peine 2 millions en 2000). Un si bon résultat qui s’explique notamment par l’attractivité et l’image de la ville à l’international, par la multiplication d’évènements de grande ampleur tels que ceux qui ont été organisés l’année dernière comme le Solitaire du Figaro, Bordeaux Fête le Fleuve ou encore Vinexpo, mais aussi par le bel essor du tourisme viticole, fluvial et d’affaires.

En 2015, les points d’information de l’Office de Tourisme de Bordeaux ont renseigné plus de 854 500 visiteurs, soit 22% de plus qu’en 2014, et ce malgré une fermeture de l’accueil pour rénovations jusqu’à fin février. Les étrangers représentent près d’un quart des touristes (23% d’étrangers, 77% de Français) avec en tête du top 5 des nationalités, la Grande-Bretagne, l’Espagne, l’Allemagne, les Etats-Unis et le Canada. Une étude approfondie menée l’année dernière sur près de 1 320 visiteurs a permis de dresser le profil type du touriste séjournant à Bordeaux : un urbain de 50 à 65 ans, en couple, avec des revenus importants, dépensant en moyenne 62 euros par jour et par personne.

L’étude a également révélé le fait que la métropole soit un véritable point de passage vers d’autres lieux touristiques de la région et vers des types de tourisme autres qu’urbain et culturel : le tourisme balnéaire et l’œnotourisme. En effet, sur les 1320 personnes sondées, 45% d’entre elles ont déclaré visiter d’autres sites du département comme le Bassin d’Arcachon (dont la Dune du Pyla vient d’être nommée 2ème plus belle plage du monde par The Guardian), le Médoc et Saint-Emilion.

© Quentin Salinier

Avec l’inauguration de la Cité du Vin en juin prochain et les nombreuses initiatives en faveur de l’œnotourisme, qu’elles soient locales, nationales ou internationales (telles que Bordeaux Fête le Vin, Vinexpo, le lancement du site Visit French Wine, le Pôle d’Excellence, les récompenses Best Of Wine Tourism, etc…), Bordeaux se positionne aujourd’hui comme une destination incontournable en matière d’œnotourisme.

De plus en plus de Châteaux développent cette activité et proposent des offres œnotouristiques plus ou moins étoffées (1 Château sur 7 en moyenne), des circuits privés dans les vignobles et des prestations plus personnalisées proposés par des opérateurs privés (Bordovino, Bordeaux 360, Ophorus, etc…) se sont également multipliées au cours de ces dernières années. En 2014, ces excusions ont connu une hausse de près de 37% de leurs ventes à l’Office de Tourisme et de 44% du chiffre d’affaire. De nouvelles offres, plus élargies et plus qualifiées, ont vu le jour en 2015 et explique aussi l’augmentation de fréquentation à Bordeaux et dans les vignobles (27 000 visites de vignobles ont été vendues en 2015 à l’Office de Tourisme de Bordeaux) : « Bordeaux Expérience, de ville en vignes », « La Route des bars à vins ou Urban Wine Trail », « Médoc : l’art, le vin, le goût », « Journée gourmande en Côtes de Bordeaux et Cadillac », « Les jardins de Mirabel », etc… sans oublier les croisières fluviales œnotouristiques exclusivement dédiées à la découverte du vignoble qui drainent chaque année des touristes du monde entier.

Les chiffres de 2015 montrent que le tourisme fluvial à Bordeaux a également le vent en poupe. Cinq ans seulement après la mise en place des haltes bordelaises, ce mode de balade sur le fleuve au gré des arrêts dans les vignobles connaît un franc succès, notamment auprès des touristes américains, particulièrement friands de ce type de formule touristique. Six compagnies opèrent actuellement sur Bordeaux (une septième est attendue dans les prochains mois : Amawaterways) et ont assuré plus de 200 départs de croisières l’année dernière. 52 paquebots sont déjà confirmés pour 2016 (contre 35 en 2015) et de nouvelles offres s’ajouteront aux actuelles, comme par exemple celles de la société Aquitaine Croisière qui proposera à partir de mai un tout nouveau concept : bateau-vélo-châteaux.

Autre tourisme qui progresse fortement à Bordeaux : le tourisme d’affaire ! 85 congrès et salons professionnels, dont 37 internationaux (tels que le congrès mondial des transports intelligents (ITS World Congress)l’International Symposium on Fireworks ou encore Vinexpo), se sont tenus l’an dernier sur l’agglomération bordelaise, rassemblant ainsi 51 000 congressistes venus d’une centaine de pays différents (contre 30 000 en 2014) et générant plus de 48 millions d’euros de retombées économiques.

© Fabien Cottereau

Cette augmentation de fréquentation touristique en 2015 a été accompagnée par une augmentation de réservations aériennes et hôtelières. L’Aéroport Bordeaux-Mérignac a accueilli 5,3 millions de passagers en 2015, enregistrant ainsi une croissance de 7,6% en termes de fréquentation et de 9,13% en termes d’arrivées internationales. Le trafic depuis les Etats-Unis a augmenté de 25%, celui de la Chine de 32%, alors que celui du Brésil a diminué de 4%.

Côté hôtellerie, la durée du séjour bordelais a été allongé d’environ 7% en 2015 (selon Booking) et le RevPAR (revenu par chambre disponible) a progressé de +12,8% dans l’ensemble des catégories : le haut-de-gamme et grand luxe affichent la plus importante progression avec un taux d’occupation en hausse de 10,7% et un revenu moyen par chambre qui s’accroît de 17,4%. En économique, +6,7% de taux d’occupation, +3,2% de revenu moyen par chambre. L’hôtellerie bordelaise a obtenu en 2015 les plus fortes progressions de France, selon les représentants locaux du secteur, et talonne même Metz dans le milieu de gamme (+6,7%). Bordeaux compte bien renforcer son offre hôtelière d’ici 2018 avec 800 chambres de plus, et confortera ainsi sa position de ville d’accueil incontournable pour le tourisme d’affaire. Pour le tourisme en règle générale.

L’Office de Tourisme & Congrès de Bordeaux Métropole et autres professionnels du tourisme mettent tout en œuvre susciter sans cesse l’envie pour les touristes du monde entier de venir découvrir les différentes facettes touristiques du Bordelais : tourisme urbain, tourisme d’affaire, tourisme culturel, œnotourisme, tourisme balnéaire, tourisme fluvial… Autant de raisons de venir à Bordeaux, autant de raisons d’aimer Bordeaux !

© Appa

En 2013, l’Office de Tourisme de Bordeaux a lancé une nouvelle version de son site Internet, une vitrine numérique à la fois ergonomique et intuitif, qui, d’une part, respecte complètement l’ADN de la ville reconnue pour son patrimoine architectural et gastronomique et, d’autre part, qui participe à l’image positive dont bénéficie Bordeaux, aussi bien en France qu’à l’international. A peine lancé, le site web a très vite trouvé son public et a même atteint des records de fréquentation. Un million et demi de visiteurs uniques ont consulté en 2015 le site web de l’Office de Tourisme de Bordeaux (+75% par rapport à 2014). Quant aux achats en ligne de produits touristiques, ils ont progressé de 40% en un an.

A l’ère du numérique, l’OT de Bordeaux s’est alors lancé dans une véritable stratégie digitale et a proposé en 2015 de grandes nouveautés numériques, telles que le Periscope, l’application Wiidii ou encore les vidéos de la métropole réalisées depuis des drones.

L’Office de Tourisme de Bordeaux lancera d’ici quelques semaines son premier baromètre touristique afin de suivre de plus près les opérations lancées. Ce système, déjà utilisé dans de grandes villes européennes telles qu’Amsterdam, Copenhague ou Lyon, prendra en compte plusieurs indicateurs (nombre de nuitées par exemple) et permettra de suivre l’activité touristique bordelaise et mesurer précisément l’impact des actions mises en place (fréquentations, retombées sur l’économie locale, emplois liés au tourisme, etc…). Bien que cela ne soit que des estimations (fiables), les chiffres touristiques de 2015 montrent clairement un tourisme florissant, dont les retombées économiques s’élèveraient à près d’un milliard d’euros.

© Appa

En 2016, l’activité touristique à Bordeaux sera sans doute amplifiée avec des évènements phares tels que la 10ème édition de Bordeaux Fête le Vin du 23 au 26 juin (près de 750 000 visiteurs attendus), l’UEFA Euro 2016 du 10 juin au 10 juillet (1 million de visiteurs attendus) et l’ouverture de La Cité du Vin le 1er juin (450 000 visiteurs attendus).

Bordeaux s’offre donc une année 2016 mémorable – qui lui vaut d’ailleurs la reconnaissance de « Destination incontournable » de l’année par la presse étrangère (The Guardian, The New York Times, The Telegraph et The Wine Enthusiast ) – et s’attend, une fois de plus, à battre tous les records d’affluence !

Photo à la une : © Bordeaux Tourisme & Congrès

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.